top of page
Ralph Gibson - Untitled (de la série Déjà Vu).jpg

ÉCRIRE EN NOIR ET BLANC
Exposition inaugurale

Bill Brandt - Edouard Boubat - Ralph Gibson - Manuel Alvarez Bravo - Jérôme Soret - Jean-Philippe Charbonnier - Claude Iverné - Alexandre Arminjon

4 Novembre - 30 Avril 2021

Pour son exposition inaugurale, Ithaque a choisi d'exposer des figures majeures de la photographie, d'hier et d'aujourd'hui. Des œuvres originales réunies grâce au prêt d'une collection privée forment ensemble une ode à la photographie en noir et blanc.

Nul doute que cette rencontre d'œuvres, à la fois proches et différentes sur certains plans esthétiques, a été l'une des plus belles bénédictions qu'a reçu Ithaque, dans les mois qui ont suivi son ouverture. Un panorama de sept photographies, qui dialoguaient si bien entre elles qu'elles donnaient la quasi certitude d'une unité. Elles provenaient chacune d'une collection particulière et avaient le même aspect chromatique, en étant animées par un clair-obscur puissant et profond. Elles étaient également liées par les sujets qu'elles abordaient, qui avaient tous quelque chose de l'ordre du sacré. 

Ici une servante en tablier prépare un bain. Elle est photographiée par Bill Brandt. Un acte banal en soi, mais finalement beau de cette banalité, de cette façon que quelqu'un peut avoir de se dévouer pour l'autre, car on soupçonne, sans en être sûr, que cette baignoire attend une autre personne que cette bonne. Ensuite, Ralph Gibson encadre le col romain d'un prêtre en chemise noire, soulignant la dualité entre son autorité religieuse, une forme de pouvoir politique et l'engagement d'écoute que son rôle implique. Un autre, Manuel Alvarez Bravo, grossit avec son appareil photo les deux seins proéminents d'une jeune femme dont on ne voit pas le visage, exactement comme sur la photographie du prêtre.

Mêler ainsi la promesse du spirituel et la tentation charnelle, sans désigner un visage, est audacieux. Mais surtout, il est possible de lire cette rencontre comme la rencontre d'inextricables bouts du monde que complètent les photographies suivantes : deux tulipes dans un vase prises par Jérôme Soret signifiant peut-être la dualité ou le tandem amoureux, trois des enfants aux visages sales et boueux au milieu d'une rue fixés par Bill Brandt ou deux femmes élégantes, dont l'une brille littéralement comme une icône, célébrée par Édouard Boubat.

bottom of page